!css

CHEVAL : première entreprise française à mission dans le domaine du TP

10/03/2021

Afin de pérenniser et de consolider son développement, le groupe Cheval a souhaité faire entrer à son capital, de manière minoritaire, des acteurs majeurs du secteur financier : Bpifrance et Société Générale Capital Partenaires. Avec cette nouvelle levée, le Groupe Cheval ambitionne d’accélérer et d’asseoir un modèle d’entreprise basé sur les richesses humaines et l’économie circulaire. Au-delà de nos perspectives de développement, ce sont surtout la philosophie vertueuse de notre entreprise et notre bonne organisation qui ont été reconnues par Bpifrance et Société Générale Capital Partenaires

Interview de Jean-Pierre CHEVAL

  1. Ces deux dernières années ont été particulièrement riches pour le groupe CHEVAL qui a notamment acquis plusieurs sociétés. Pouvez-vous revenir sur la genèse du groupe ainsi que des grandes étapes qui ont conduit à ce beau succès ?

Acteur des travaux publics, le groupe Cheval développe depuis deux décennies la diversification de ses activités.  . Nous souhaitons proposer à nos clients une offre globale.

Le développement du groupe s’est fait par croissance organique, mais également par croissance externe au travers du rachat d’une dizaine d’entreprises en 10 ans. Le panel d’activités proposé s’est élargi vers le désamiantage, la déconstruction, les aménagements de surface. Aujourd’hui l’objectif est de poursuivre ce développement en élargissant désormais la zone d’activité sur laquelle nous évoluons. Initialement présent en Drome, Ardèche et Isère, le groupe s’étend vers la Loire, le Rhône, le Gard, le Vaucluse et l’Hérault.

  1. Comment vos différentes croissances externes s’inscrivent dans votre modèle économique axé sur une économie circulaire ?

Notre société a toujours été soucieuse du respect de l’environnement et de la maîtrise des matières premières. En effet, historiquement, l’activité « Granulats » est présente à travers une dizaine de sites dans lesquels sont transformées les matières premières, afin de fabriquer nos matériaux (béton et enrobés nécessaires à nos aménagements). Le développement du recyclage s’inscrit également dans cette volonté de préserver les ressources naturelles.

 Notre ADN c’est « le bon sens », nous essayons de faire les choses en toute intelligence : en préservant l’environnement, les ressources et en favorisant les conditions de travail de nos collaborateurs.

  1. Vous avez fait de l’économie circulaire la pierre angulaire d’un développement durable et vous souhaitez aujourd’hui devenir une entreprise à mission. Quelles en sont les raisons, et qu’avez-vous mis en place dans ce cadre ?

Le groupe Cheval a toujours eu une volonté forte et une sensibilité pour valoriser la matière et de lui donner une seconde vie afin de développer une activité vertueuse. En effet, dans les années 2000, le groupe a créé une structure appelée « VALORSOL environnement » dont l’objectif est de renforcer notre économie circulaire.

Le groupe CHEVAL est aujourd’hui une entreprise à mission, nous avons d’ailleurs souhaité l’inscrire dans nos statuts.
Cet engagement fort s’inscrit dans une continuité : en effet, la profession Travaux Publics est par nature une profession à mission, puisque nous travaillons au service des territoires et des populations, afin de favoriser la mobilité, l’accès aux réseaux et aux énergies.

Je suis ravi que la loi PACTE favorise la mise en valeur du monde de l’entreprise en général, mais surtout des entreprises soucieuses de la richesse humaine. L’entreprise à mission correspond totalement à l’ADN du groupe : nous avons des collaborateurs engagés, impliqués depuis longtemps, et qui sont reconnus à travers des formations et des systèmes de rémunération juste et motivant.

  1. Aujourd’hui le groupe CHEVAL qui est un groupe familial ouvre pour la première fois son capital à SGCP et à BPI. Qu’attendez-vous de la présence de SGCP au sein de votre capital ?

Le groupe étant dans une phase de développement importante, nous avions besoin d’un accompagnement.

Nos attentes sont grandes et l’accompagnement financier est l’une des caractéristiques importantes de notre partenariat. Nous avions également à cœur d’intégrer à nos côtés des personnes avec une ouverture d’esprit encore plus large que celles que nous pouvons avoir au sein du groupe. Nos deux partenaires vont pouvoir nous faire bénéficier de leur vision élargie ainsi que de leurs réseaux opérationnels. La diversité est une richesse, et le groupe est très heureux de travailler avec SGCP et BPI pour fonder un vrai partenariat, durable dans le temps.